Biography

OLIVIER HOLLANGE

Olivier, le caméléon est le Frontman de Purple Smoke.
Il n’est pas seulement le Vocal Killer du groupe mais un chanteur pour le moins éclectique !
Le lead de Purple Smoke dispose d’une palette vocale pour le moins étendue et détonante.
L’avantage de ce chanteur aux multiples facettes est que le band Deep Purple a connu différent styles de voix, Ian Gilan, David Coverdale….
Olivier impose avec brio son identité vocale à travers une discographie “Deep Purpleienne” des plus diversifiée.
Question répertoire, Olivier est pour le moins éclectique.
Il chant Queen, Muse, Led Zep, Foo Fighters, Deep Purple…
Il est question de tessiture, évidemment, mais aussi d’énergie et d’une vraie technique phonatoire maitrisée.
Il commence ses études en orthophonie et suit une formation et étude sur le comportement vocal (source logopédique) amenant au chant (méthode Pascal Noël)
Il fait ses stages « techniques modernes vocales » à Paris (FR) ainsi qu’en Belgique.
Il fait une formation en techniques vocales moderne et interprétation (BE) ainsi qu’une formation en gestion de groupe et management à Bruxelles (BE)
Il suit des cours de chant classique au Luxembourg.
Cela fait 16 ans qu’Olivier est professeur de voix.
Parmi les groupes avec qui Olivier joue actuellement se trouvent :
« Queen’s Vision », cover de Queen
« Radio X » multi cover Hard/rock
« Taliessen 2 » Hard/rock compo
« Purple Smoke » cover Deep Purple

STERPI

Le fondateur de Purple Smoke apprend la musique en autodidacte à l’âge de 15 ans.
Il commence par jouer un peu de batterie avant de se tourner vers le piano, la guitare et la
basse. C’est en composant qu’il comprend peu à peu les principes de l’harmonisation et au
contact d’autres musiciens comme son Grand-père et son beau-père notamment.
Dans ses premiers groupes il commence à écrire des paroles et à chanter, vers l’âge de 22
ans.
Il passe par divers styles avec chaque groupe, mais en privilégiant les mélanges inédits :
Funk-Rock (Alien Spirit 1993/96),
Hard-Rock/World Music (Ze Prem’s 1997/1999),
Reggae-Progressif (Conscience Tranquille 1999/2006),
Groovy-Rock-Progressif (Sterpi 2006 à nos jours)
En 2005 il met sur pied un répertoire « Classic Rock » en perpétuelles évolution.
Il rend hommage, en solitaire, à tous ses « héros » comme : Santana, Dire Straits, Pink
Floyd, Jimi Hendrix, Led Zep et évidemment DEEP PURPLE.
C’est son amour pour la musique de Deep Purple qui l’a tout naturellement donné l’idée de
réunir les meilleurs musiciens de ses connaissances pour fonder PURPLE SMOKE.
Et le résultat dépasse toutes les espérances !

ERIC DEVERLY

Il commence son apprentissage musical à l’âge de 6 ans.Ensuite, il suit des années de guitare
classique au conservatoire.
A 12 ans, il s’offre sa première Fender Stratocaster et il commence à travailler le rock en
autodidacte et il développe ses différents styles.
Notre bassiste précoce assiste à son premier concert rock à l’âge de 14 ans avec du Nirvana
et du Metallica au programme.
Cette montée d’adrénaline influence son style et devient une de ses drogues favorites à
côté du travail et du café.
A la faculté, il décide d’apprendre la basse pour rentrer jouer dans le Big Band. C’est comme
cela qu’il retrouve le plaisir de jouer aux doigts comme sur une guitare classique.
Musicien polyvalent depuis son enfance, il a joué du classique, du rock, du métal, du jazz, du
funk, de la salsa…
A la basse comme à la guitare, sa grand force c’est qu’il est un couteau suisse, mais pas
rouge! Un exemple est qu’il a été appelé pour jouer avec les jeunes musiciens de l’Harmonie
de Metrich.

Connu par sa solidarité musicale, il est appelé également pour remplacer des musiciens en
dernière minute.
Dans nos jours, il joue régulièrement avec des formations blues et rock parmi lesquels se
trouvent Jeff, Skunk, ONS, MB Big Band, Ron Stevens Gospel Singers, Blues Bastards,
Kingstone, Crocodile rockers…
Il aime partager ses connaissances dans des cours d’instruments et bien sûr, il envoie du
son de basse qui tâche avec Purple Smoke à la façon Roger Glover!

NICOLAS KIEFFER

Il commence les percussions en conservatoire à l’âge de 13 ans et intègre une section musique-étude l’année suivante jusqu’à la fin du collège.    ​A l’âge de 16 ans il décide de se consacrer intégralement à la batterie et quitte le conservatoire pour continuer en autodidacte.    Début 2009, il intègre en programme intensif la Groove Academy et se met à étudier de nouveaux styles tels que le jazz, les musiques afro-cubaines et biens d’autres.    En 2010, il ouvre sa propre école de batterie, devient musicien professionnel et le batteur officiel du studio 3H productions avec qui il enregistre pour de nombreux artistes (André Balzer, Jean Michel Navarre, Didsenko…).    En 2013, il intègre le département jazz du CRR Metz et crée avec sa compagne l’agence artistique Let’s Go Music.    Cela fait maintenant 10 ans que Nicolas parcourt les routes d’Europe avec près d’une centaine de concerts chaque année. Des cafés concerts aux festivals européens en passant par les SMAC et zéniths, son expérience de la scène ne cesse d’évoluer aux côtés de nombreux musiciens talentueux qu’il côtoie ou a côtoyé tels que :- Eric Marienthal (Chick Corea, Stevie Wonder, B.B. King, Elton John, David Sanborn)- Michael Dease (Christian McBride, Dizzy Gillespie All Star Big Band, Alicia Keys, Matthew Garrison…)- Lisa Bassenge (chanteuse de Jazz de Berlin)- Gerhard Lang (Toto, Scorpions..)- Samson Schmitt- Raoul Leninger (ex Atoll)- Philippe Woindrich (Patrick Rondat) Il est également soutenu par les batteries TAMA depuis 2013, les cymbales Istanbul Agop depuis 2016, les baguettes Agner drumsticks depuis 2017 et fait partie des ambassadeurs de la marque RLRRLRLL clothes Joue actuellement avec : – Lorraine Jazz Big Band ( Jazz / Funk / Soul ) ( Fr/De )- Enzo Guitti ( Pop / Rock / Soul ) ( It/Lux )- Flash expérience ( Rock / Fusion ) ​​​- Eltonology ( Tribute Elton John )

Z’zo

Pianiste dès son plus jeune age, il étudie les oeuvres classiques
 jusqu’à son douzième anniversaire, moment charnière de son apprentissage,
où il recu un disque violet estampillé :
 “Deep Purple Best of”…

Plus rien ne sera jamais comme avant ! Le son chaud et rugueux de l’orgue l’envouta pour toujours.
Il  courut acheter le reste de la discographie.

« Child in time », premier essai sur un piano, convainquant pour les notes… mais il manque le son de Mr John Lord !
Ce sera sa seconde quête: le trouver ! Si ce n’est exactement, au moins s’en approcher au plus près!

Aujourd’hui, après des années de recherches et de travail acharné, les orgues de Deep Purple n’ont plus
de secrets pour lui…